Député MR à Bruxelles
Echevin des Affaires économiques de la Ville de Bruxelles (Classes moyennes - Commerce - Emploi - Formation - Stationnement)

Neder-Over-Heembeek/Laeken/De Wand : Des changements de qualité.

Un véritable plan de développement intégré pour Neder-Over-Heembeek visant le maintien et le retour des classes moyennes; donnant la priorité à un renforcement de la sécurité et à la construction d’équipements collectifs (crèches, écoles, …) est en marche depuis la mise en place de la nouvelle coalition à participation libérale à la tête de la Ville de Bruxelles.

Y compris une nouvelle politique favorisant l’accès à la propriété, notamment par la mise en «location-vente» des nouveaux logements créés par les régies foncières de la Ville et du CPAS; développant une offre culturelle  et commerciale; désenclavant le quartier par de meilleurs accès et des transports en commun plus performants.


 

 

Faire reculer la délinquance, les incivilités de toute nature passe par une présence policière sur le terrain en nombre suffisant et de façon permanente.

Pour ce faire, les équipes de la 9ème et de la 11ème division doivent être au complet. Elles doivent multiplier les patrouilles et comporter, notamment une «cellule famille» spécifiquement en charge des problèmes de décrochage scolaire et du suivi des jeunes, en collaboration constante avec les écoles et les parents.

Logements : mixité, respect et harmonie

Depuis le début du projet “1.000 logements”, lancé par la majorité communale PS-SPa/Cdh-Cdnv/Groen ainsi que les projets de construction de logements sociaux voulus par l’actuel Ministre régional ECOLO,

le MR s’est opposé de façon ferme et continue à cette densification du bâti et à la ghettoïsation de Neder-Over-Heembeek, déjà  trop largement pourvu en logements sociaux et dont l’Autorité publique ne parvient plus à assurer la sécurité et le développement harmonieux.

A cet égard, le MR maintient son souhait d’abandon des deux projets régionaux de construction de logements sociaux au Petit Chemin vert et à la rue du Molenblok.

Pour le MR, les droits des locataires sociaux sont égaux aux droits des locataires privés.

En conséquence, le MR travaille et continue d’exiger :

  • que toute la clarté soit faite sur les dépenses du chantier Beliris, sur le site de Lorebru, dont les priorités laissent perplexe en regard de l’urgence de rénovation des logements;
  • la suppression de tous les abris à containers attirant crasses et criminalités et la mise en place d’un plan de gestion des immondices efficace et respectueux des habitants;
  • un plan de rénovation de l’ensemble des logements du site de Lorebru.

 

Des équipements collectifs variés et en suffisance

C’était une grave erreur de la majorité précédente que d’avoir densifié le logement sans au préalable avoir construit, en suffisance, des lieux d’accueil pour la petite enfance, des écoles et des endroits de divertissement, de culture et de sport pour les familles.

En conséquence, le MR y travaille et s’engage à

  • augmenter le nombre de places dans les crèches
  • créer une nouvelle école secondaire technique et professionnelle axée sur les métiers du sport et du tourisme avec utilisation des infrastructures du centre sportif de Neder-Over-Heembeek ainsi qu’une école secondaire spécialisée de type 1 (Options : horeca, jardinage avec « Les Pilifs », travaux ménagers, buanderie/ repassage);
  • établir des synergies entre les établissements scolaires et les écoles de devoirs de Neder-Over-Heembeek de telle sorte que tous les enfants et adolescents en demande de soutien scolaire puissent être accueillis »;
  • favoriser l’utilisation des infrastructures sportives des écoles pour les associations de quartier;
  • construire un étage au-dessus du centre sportif de la piscine pour y accueillir, notamment les clubs d’arts martiaux du quartier;
  • organiser un programme culturel de qualité dans le Centre culturel Saint-Nicolas en y développant, notamment, une offre théâtre des jeunes en partenariat avec la Montagne Magique;
  • étendre les plages-horaires d’ouverture en semaine et le week-end de la Maison de Quartier Rossignol ainsi que de la bibliothèque;

 

 

 

Mobilité : désenclavement et confort de déplacement 

    • Le relatif enclavement de Neder-Over-Heembeek doit être brisé –
    • par la construction d’une passerelle – transports en commun – piétons – vélos – motos au dessus du canal après le pont Van Praet;
    • par le développement des fréquences et arrêts de bus (Bus 53 vers la Place Bockstael, Bus 57 vers la gare du Nord, arrêts supplémentaires pour le Bus 47);
    • La carence d’emplacements de stationnement pour les riverains doit être rencontrée par la création d’un parking public à destination notamment de la clientèle, des enseignants … et les accès automobiles aux alentours des écoles doivent être repensés de manière plus respectueuse de la vie des quartiers;
    • L’implantation des stations de Villo ne peut se faire au dépens du stationnement automobile pour les habitants et à proximité des commerces;
    • Un nouveau Plan de Mobilité doit diriger le trafic vers et sortant de l’A12 en direction d’une avenue Van Praet, élargie et  mise à double sens afin de redonner au quartier Croix de Feu/Mutsaart une plus grande convivialité et une facilité d’accès piétons à partir de la rue De Wand vers le Parc du Pavillon chinois.
    • La liaison doit être rétablie entre le centre de Neder-Over-Heembeek et Strombeek via les rues Craetveld et Aardeberg.

    Environnement : nature et biodiversité

    A Neder-Over-Heembeek, il y a déjà de très nombreuses entreprises de recyclage et des entrepôts amenant une importante circulation de camions et des pollutions. C’est pourquoi le MR entend y privilégier l’installation d’entreprises non polluantes, utilisant la voie d’eau, sensibilisées à conserver une certaine biodiversité aux abords de leurs installations.

    Le MR veut développer un cadre de vie «pleine nature» à Neder-Over-Heembeek et pour ce faire souhaite

    • réaliser le projet des habitants et des associations de création d’une forêt urbaine;
    • réhabiliter la seule aulnaie marécageuse du Nord de Bruxelles qui, actuellement, s’assèche et risque de disparaître suite à la construction d’un réseau de drainage;
    • remplacer les vieux peupliers du val du Bois des Béguines par des grands arbres et des arbustes forestiers peu avides d’eau;
    • créer un centre d’écologie et d’accueil de classes vertes comme le centre Tournesol au Sud de Bruxelles;
    • entretenir et embellir le Parc Meudon;
    • concrétiser les plans du Parc forestier du Craetbos;
    • soutenir les potagers collectifs, outils de convivialité et de bonnes pratiques alimentaires;
    • créer un verger avec entretien et cueillette des fruits par les habitants;
    • soutenir la création de puits d’eau de pluie récoltée par les corniches et gouttières, pour préserver une eau qui devient un produit rare et coûteux;
    • soutenir l’expansion des activités de la ferme Nos Pilifs comme pôle d’économie sociale et d’intégration, ouvert sur le quartier.  En plus de 25 ans, la Ferme a pris racine dans ce quartier, contribuant à lui donner sa convivialité, avec ses 110 travailleurs handicapés.