Député MR à Bruxelles
Echevin des Affaires économiques de la Ville de Bruxelles (Classes moyennes - Commerce - Emploi - Formation - Stationnement)

The Mystic club,rue de Livourne, l'enfer de tout un quartier continue face à l'inaction de la Ville de Bruxelles

IMG-20120920-00292-1

Lors du conseil communal du 10 septembre 2012, Marion Lemesre a interpellé le Collège concernant le  tapage nocturne et les nuisances considérables provoqués par l’établissement « The Mystic Club » sis 40 rue de Livourne-  Souhaitant savoir si cet endroit dispose d’un permis d’environnement et s’il y a eu récemment un changement de type d’activités qui expliquerait l’augmentation des nuisances depuis 9 mois; le lieu fonctionne en « boîte de nuit » avec des soirées en fin de semaine et plus particulièrement le mercredi entre 2h et 6h du matin. Les clients du Mystic hurlent sous les fenêtre, se battent, urinent, klaxonnent, s’injurient et mettent la musique de leur voiture aussi fort que possible, fenêtres ouvertes… chaque matin, les rues adjacentes sont jonchées de cannettes de bières, bouteilles d’alcool, vomi, traces et odeurs d’urine… d’autre part, l’établissement exploite le jardin et porte atteinte en intérieur d’îlot. Un garde avec chien recruté par l’établissement semble vouloir faire la loi mais provoque encore plus de réactions agressives de la part des clients… En regard de tous ces éléments, et si rien ne change rapidement dans les pratiques d’exploitation de cet endroit, Marion Lemesre a plaidé , pour la paix de ce quartier et sa viabilité (y compris économique car les appartements ne s’y louent plus et l’hôtel reçoit de nombreuses réclamations de ses clients) en réclamant d’entamer une procédure de fermeture du Mystic Club.

  • Malgré nombre de vidéos (certaines interventions ont même été filmées, les vidéos circulent sur Youtube (scènes de rue en face du Mystic bar)), d’interventions et de constations des équipes de police de nuit, aucune interpellation n’aurait eu lieu à ce jour.
  • Jusqu’au week-end dernier, seulement 2 PV auraient été dressés la police, malgré tous les appels des riverains et les interventions multiples des policiers .
  • Enormément d’ « informations » (ce qui correspond à des témoignages et demandes de plaintes de personnes auprès de la police) auraient été recensées.

Le permis d’environnement date de  2003 et qui correspond à des conditions d’exploitation qui ne sont absolument plus en ligne avec l’utilisation actuelle du Mystic. Par exemple, le club ne peut pas, d’après ce permis, ouvrir en dehors du vendredi et samedi (alors qu’ il est ouvert du mercredi au samedi soir). La réponse de l’échevin de l’urbanisme,en séance du conseil communal, a révélé que le collège en 2007 a octroyé une modification du permis élargissant les plages horaires et jours d’ouverture ! A la demande de Marion Lemesre, pour le Groupe MR, le Bourgmestre et l’Echevin de l’Urbanisme se sont engagés à revoir les autorisations d’ouverture ainsi que la possibilité de fermeture du lieu en fonction des nuisances générées.

Dans un courrier récent le Bourgmestre affirme : « Je suis conscient du désagrément que cet établissement engendre, c’est pourquoi j’ai demandé à mes services de police de constituer un dossier. Dès réception de ce dernier, je prendrai les mesures nécessaires afin de mettre fin à ces nuisances.Je ne manquerai pas de vous tenir au courant du suivi et reste à votre entière disposition pour tous renseignements complémentaires. »

Quelle ne fut donc pas la mauvaise surprise des riverains lorsqu’un matin , ils découvrirent ces affiches électorales placardées sur la porte du Mystic Bar …

 

Comments are closed.