Député MR à Bruxelles
Echevin des Affaires économiques de la Ville de Bruxelles (Classes moyennes - Commerce - Emploi - Formation - Stationnement)

MR et VLD de la Ville de Bruxelles, en visite à Anvers: pour un plan communal de lutte contre la prostitution à Bruxelles.

mail-1

Les élus MR et Open VLD de la Ville de Bruxelles se sont rendus à Anvers ce jeudi 1er mars pour étudier le « plan global d’action communale de gestion de la prostitution » développé par les autorités anversoises depuis plusieurs années. Alain Courtois, Marion Lemesre, Frédérique Ries et Els Ampe ont eu une série de rencontres sur le terrain leur permettant de mieux appréhender les pistes de solution qui font cruellement défaut à la Ville de Bruxelles.

La matinée a débuté dans le «quartier rouge» , par un long échange de vues à l’asbl Payoke avec sa directrice et ancienne échevine anversoise Patsy Sörensen, à l’origine de cette prise de conscience des responsables politiques anversois et de la politique volontariste qui sera mise en place. En effet, Madame Sörensen est connue et reconnue pour avoir développé ce plan global de gestion de la prostitution à Anvers.  Après quelques années de lutte contre les tabous et réticences politiques, policières et judiciaires, avec son «Stedelijke Overleg Prostitutie» (S.T.O.P.), elle est parvenue au  résultat remarquable que l’on connaît aujourd’hui par une approche intégrée avec les prostituées, les riverains, la Police, les associations et les autorités de la Ville d’Anvers.

Le quatuor libéral s’est ensuite rendu à la « Villa Tinto » et au Commissariat installé en plein cœur de celle-ci  pour s’entretenir avec l’inspecteur de police en charge de l’unité prostitution. Ce dernier a présenté le travail quotidien de son équipe et les résultats tangibles engrangés depuis la mise en place de cette politique. Parmi les avantages de cette option politique, les bonnes conditions de sécurité, de tranquillité et d’hygiène dans lesquelles travaillent les prostituées ont été mises en évidence.

L’équipe MR/Open VLD a pu constater qu’il existe bel et bien  des pistes de solutions concrètes aux problèmes causés par la prostitution de rue  qui pourraient aisément être transposées sur le territoire de la Ville de Bruxelles où laxisme et hypocrisie font en ce moment le jeu des réseaux mafieux d’exploitation de l’Être humain. Car, si l’exemple d’Anvers peut être considéré comme une réussite, d’autres pistes ont été suivies dans des communes telles que Schaerbeek ou la Ville de  Liège qui constituent déjà un signal politique fort, de par la volonté politique ainsi  clairement exprimée.

En effet, durant cette législature, les élus MR/Open VLD ont maintes fois interpellé la majorité PS/CDH/CDNV/SPA/GROEN, en séance du Conseil communal de la Ville de Bruxelles, exigeant des actions concrètes contre les nuisances liées à la prostitution de rue, celle-ci ne cessant de s’amplifier et d’ empoisonner la vie des habitants de plusieurs quartiers bruxellois, au premier rang desquels le quartier Alhambra et l’avenue Louise. (une des interpellations de Marion Lemesre en conseil communal) Les Groupes MR et VLD comptent faire de ce plan communal de lutte contre la prostitution, un point important de leur programme pour le prochain scrutin communal et s’engagent à en faire un point essentiel de l’accord de la prochaine majorité communale.

Pour plus d’informations concernant la situation dans les rues Van Gaver et des commerçants(sur le site du Comité Alhambra, interview surréaliste (!) du Bourgmestre actuel )

 

http://youtu.be/gZGyrL_vLms

Comments are closed.