Député MR à Bruxelles
Echevin des Affaires économiques de la Ville de Bruxelles (Classes moyennes - Commerce - Emploi - Formation - Stationnement)

Mise aux enchères du Plateau du Heysel par la majorité PS/CDH/SPa/Cd&V/Groen !

1200663806

Le MR et l’OpenVLD de la Ville de Bruxelles condamnent fermement la mise aux enchères du Plateau du Heysel par la majorité PS/CDH/SPA/CD&V/Groen

« Une pratique de promoteur immobilier sans scrupule y mettant en péril lʼexistence des fonctions les plus fragiles que sont le sport et le loisir » ont tenu à réagir le Sénateur Alain Courtois, tête de liste MR au prochain scrutin communal et les députées-conseillères communales, Marion Lemesre et Els Ampe, suite à lʼannonce de risque de fermeture faite ce jour par les responsables de Mini- Europe et Océade.

Les élus libéraux se disent scandalisés par les propos tenus dans la presse par lʼadministrateur de Néo, Henri Dinneur, agissant pour le compte du Collège de la Ville de Bruxelles, qui se déclare prêt « depuis 2010 à intégrer Mini-Europe » et même avec « un sérieux upgrade à en reprendre le personnel » (!) « Comment qualifier de telles pratiques qui consistent à mettre la pression sur une entreprise privée, lʼobligeant de passer par les fourches caudinnes dʼun opérateur foncier agissant pour compte dʼune autorité publique ? » sʼinterrogent les élus MR et OpenVLD.

Depuis le début, lʼopposition libérale a dénoncé la pratique de sub-délégation faite par le Collège au Parc des Expositions et de celui-ci à une Société Anonyme administrée par le Bourgmestre et des échevins PS et CDH de manière à échapper à tout contrôle démocratique. Mais aujourdʼhui, toutes les bornes sont dépassées, sʼoffusquent les libéraux bruxellois en constatant que cette Société Anonyme agissant pour compte de la Ville lance une OPA sur une entreprise privée qui depuis plus de 10 ans, a réalisé la performance dʼoffrir une attraction touristique et de loisir sans un franc de subvention publique. « Tenter de faire passer pour «un privilège», la concession dʼoccupation du sol qui permet à Mini-Europe et Océade dʼattirer chaque année plus de 600.000 visiteurs avec toutes les retombées économiques et de taxes dont bénéficient la Ville et la Région bruxelloise relève dʼun mépris inacceptable » commentent encore Alain Courtois, Marion Lemesre et Els Ampe. Pour mémoire, Mini-Europe et Océade occupent aujourdʼhui 250 personnes et payent 500.000 € de taxes à la Ville de Bruxelles !

En conséquence, le MR et lʼOpenVLD de la Ville de Bruxelles exigent que les autorités communales sʼengagent de façon claire sur la pérennisation de Mini-Europe et dʼOcéade sur le plateau du Heysel, en prenant sérieusement en compte tout le potentiel de croissance que ces deux attractions représentent pour celui-ci. Le MR et lʼOpenVLD introduiront en ce sens une motion lors du prochain Conseil communal demandant la prolongation immédiate du bail et demanderont des explications sur la possible « intégration du personnel de Mini-Europe et son «sérieux upgrade» ».

Ils exigent aussi la tenue, en Conseil communal, dʼune séance dʼinformation sur lʼétat dʼavancement du projet Néo tant au niveau des affectations du sol dans le cadre du PRAS démographique élaboré par le gouvernement bruxellois que de son montage financier. En effet, les élus libéraux sʼinquiètent aussi du sort réservé par la majorité PS/CDH/CD&V/SPA/Groen, aux activités sportives ainsi quʼà leurs locaux; principalement la nouvelle salle de sport créée pour les personnes handicapés (AFCTR) et pour le club de tir à lʼarc qui est purement et simplement abattue dans les projet du Collège/Néo.

Comments are closed.