Député MR à Bruxelles
Echevin des Affaires économiques de la Ville de Bruxelles (Classes moyennes - Commerce - Emploi - Formation - Stationnement)

L’offre de stationnement pour autocars en Région bruxelloise doit être à la hauteur des ambitions touristiques de Bruxelles

vip

La Députée libérale bruxelloise Marion Lemesre plaide pour la création d’une gare routière afin de répondre à la double demande des voyageurs entrants et sortants.

A ce propos, elle a interpellé  lundi le Ministre de la Mobilité Pascal Smet au sujet de l’offre de stationnement pour autocars en Région bruxelloise. La capitale doit en effet répondre à une double demande en matière de stationnement d’autocars : celle des touristes venant visiter Bruxelles via ce mode de transport et celle des nombreuses sociétés de voyage qui organisent pour les Bruxellois, principalement à destination des pays du Maghreb, des voyages internationaux en autocar, au départ de grandes artères de circulation comme les boulevards Lemonnier, Stalingrad, Poincaré et de l’Abattoir.

« Nous nous félicitons tous que la Région bruxelloise attire toujours plus de touristes, mais il ne suffit pas de se préoccuper de l’offre hôtelière : il faut aussi anticiper les besoins en mobilité des 10 millions de nuitées visées pour 2020 » souligne la Députée-Echevine, qui poursuit : « actuellement, l’embarquement et le débarquement des touristes (partant ou entrant) se fait de manière anarchique, au bonheur des places publiques disponibles ou de la pratique de la double file. Ce n’est une solution acceptable ni pour la sécurité des voyageurs ni pour la mobilité sur ces grands axes et encore moins pour l’attractivité commerciale de ceux-ci ».

En effet, la grande concentration de sociétés de voyage sur certaines artères commerciales empêche la visibilité des autres devantures commerciales, embouteille les trottoirs et monopolise les emplacements publics. Les dites sociétés sont par ailleurs elles-mêmes en demande d’une solution claire et durable via l’organisation d’une gare routière qui aurait aussi le mérite de mieux surveiller le respect des règles en matière de transport de personnes et éliminer la concurrence déloyale des « pirates » de ce métier souligne la Députée MR.

Le Ministre de la Mobilité a mis en avant que pas moins de 474 emplacements étaient réservés aux autocars sur le territoire régional, avec, cependant, une représentation très inégale d’une commune à l’autre (puisque certaines communes n’en comptent… aucun). « 180 rien que sur le territoire de la Ville de Bruxelles, c’est trop et par endroit, trop peu à la fois en raison de la demande », analyse la Députée libérale, car si le Ministre répond en renvoyant la balle dans le camps des communes et de leur futur PACS (Plan d’Action Communal de Stationnement), Marion Lemesre préfère que le Gouvernement régional pense enfin à une vraie solution alternative et réglementée, à savoir la création d’une gare routière, idéalement placée dans un nœud intermodal, comme, par exemple, la Gare du Midi. « Mais d’autres lieux pourraient être envisagés et je sais que les sociétés privées de parkings pourraient être intéressées par un partenariat public/privé pour répondre à ce problème crucial tant de mobilité que d’équipements collectifs » ajoute l’élue MR.

Le Ministre s’est dit conscient du problème et a, pour sa part, promis que l’analyse de l’offre de stationnement pour autocars serait prise en considération lors d’une étude de mobilité à réaliser en 2015 (actualisant les données de l’étude réalisée en 2001), voire même dans le cadre du futur schéma directeur de la Gare du Midi.

En conclusion, et après avoir écouté la réponse du Ministre, la Députée a mis en avant que la planification de l’offre de stationnement pour autocars devait être du ressort de la Région, qui doit enfin prendre ses responsabilités en la matière, d’autant plus que la régionalisation du tourisme devrait lui permettre de mieux coordonner et organiser la logistique touristique.

Comments are closed.