Député MR à Bruxelles
Echevin des Affaires économiques de la Ville de Bruxelles (Classes moyennes - Commerce - Emploi - Formation - Stationnement)

Les Ministres Grouwels et De Lille resserrent l'étau autour de Bruxelles constate Marion Lemesre, dénonçant l’illégalité du chantier mené par la Région bruxelloise aux Bds du Midi et Poincare

Poincarré 013

Marion Lemesre, Députée bruxelloise et Echevin des Affaires économiques de la Ville de Bruxelles, dénonce le chantier situé sur la petite ceinture à la hauteur d’une part, du Boulevard Poincaré, entre le square de l’Aviation et la Porte d’Anderlecht et d’autre part du Boulevard du Midi, du coin du Boulevard Maurice Lemonnier vers la Porte d’Anderlecht.

Les poteaux de signalisation viennent d’être posés sur cette voirie régionale en la réduisant d’une bande de circulation dans les deux sens; «cela a été réalisé contre l’avis de la Ville de Bruxelles et sans permis d’urbanisme» critique la députée- échevin qui dénonce une politique de congestion de la petite ceinture incompatible avec l’allègement de la pression automobile de transit dans le Pentagone, par ailleurs, voulue par le Collège de la Ville de Bruxelles.

«On ne peut pas vouloir à la fois diminuer la pression automobile de transit dans le coeur de la Ville et bloquer le pourtour de la Ville» estime la députée, qui ne manquera pas d’interpeller les Ministres régionaux sur les conséquences de telles décisions prises sans aucune étude d’impact.

Sur le plan commercial, Marion Lemesre tire une nouvelle fois la sonnette d’alarme en dénonçant une volonté des autorités régionales de bloquer les accès et par conséquent d’étrangler l’activité économique et les noyaux commerciaux bruxellois.

« Après avoir stupidement réduit la rue de la Loi (erreur corrigée depuis par le nouveau Collège de la Ville!), le Gouvernement bruxellois recommence sur les Boulevards du Midi et Poincaré, cela est absurde. Bruxelles remporte le triste titre d’une des villes les plus embouteillées d’Europe en nombre d’heures passées dans les embouteillages. Ce constat résulte des politiques menées par la majorité «olivier»régionale d’étouffement des grands axes de la Capitale » dénonce la députée bruxelloise.

Dans la même veine, Marion Lemesre s’inquiète également du comptage effectué, en ce moment, avenue Franklin Roosevelt où la majorité régionale PS/CDH/Ecolo semble persister dans sa volonté d’y installer une piste cyclable,qui limiterait ainsi la circulation à une bande sur un axe principal d’entrée dans la Capitale.

Concomitamment, relève encore la députée-échevin MR, le projet de la Ministre de la Mobilité, Brigitte Grouwels resserre encore l’étau autour de Bruxelles avec son projet de réduire la circulation à deux bandes au lieu de trois actuellement sur le Boulevard Général Jacques. « Ce projet de chantier révèle une fois de plus la volonté de nos ministres bruxellois en charge de la mobilité de freiner une politique qui vise à la fluidification du trafic et s’inscrit en opposition totale avec les exigences de développement économique d’une capitale européenne» conclut-elle

Comments are closed.