Député MR à Bruxelles
Echevin des Affaires économiques de la Ville de Bruxelles (Classes moyennes - Commerce - Emploi - Formation - Stationnement)

Le sort des habitants de Lorebru/site Versailles-Beyseghem à Neder-Over-Heembeek n'est pas une priorité pour l'Olivier bruxellois

viewer

En Commission Logement du Parlement bruxellois, ce mardi 29 mai 2012, Marion Lemesre a plaidé une nouvelle fois pour que soit organisée une visite du site de LOREBRU par la Commission Logement. D’autant que ce principe avait été admis lors de la réunion du 27 mars dernier.

« Dans une situation où il apparaît que les droits des locataires sociaux d’une S.I.S.P. ne sont pas respectés par la direction et que des dépenses importantes ont été consenties par les pouvoirs publics, dont il convient par ailleurs de vérifier la bonne utilisation, il me semble nécessaire qu’une telle visite soit organisée, et cela pour deux raisons :

  • d’une part, il y a urgence sanitaire vu la situation de dépôts clandestins importants que l’installation d’abris à containers contenant des immondices provoquent avec les odeurs pestilentielles inhérentes à l’arrivée de la chaleur,
  • et d’autre part, il y a également urgence en termes de sécurité vu les incendies criminels et lieux de délinquance que ces abris à containers constituent.

Il me semble donc qu’à l’instar du rôle de contrôle effectué par les commissions parlementaires dans des pays à la démocratie vacillante, pour faire respecter les droits et la dignité des personnes, la visite de la Commission parlementaire sur le site de LOREBRU aurait une réelle valeur «humanitaire». Il est particulièrement choquant de constater à quel point un comportement aussi indélicat de la part d’un propriétaire privé ferait automatiquement l’objet d’une action du locataire en justice de paix, qui aboutirait immanquablement à une condamnation du propriétaire. Et c’est parce que nous sommes dans le cadre d’un propriétaire public, portant atteinte aux droits de locataires sociaux, que de tels abus peuvent être perpétrés ? » Un laisser-aller et un désintérêt total de la part des autorités publiques dénoncés la députée libérale Marion Lemesre.

Face à l’opposition des parlementaires de la majorité souhaitant reporter la visite après les élections communales pour « qu’il n’y ait aucune récupération politique de la situation (pourtant reconnue critique par certains) », et afin que des solutions puissent concrètement se dégager avant l’été, Marion Lemesre a alors proposé de consacrer une prochaine séance de la Commission Logement avant l’été au cours de laquelle une évaluation de la situation sera présentée par le Secrétaire d’Etat ayant la tutelle sur les sociétés de logements sociaux, ce dernier ayant par ailleurs déclaré avoir mandaté une ASBL (dont il n’était plus certain du nom…) afin d’assurer une médiation entre la direction et les habitants. Dans ce contexte la Commission a marqué son accord sur la proposition de la députée libérale.

Comments are closed.