Député MR à Bruxelles
Echevin des Affaires économiques de la Ville de Bruxelles (Classes moyennes - Commerce - Emploi - Formation - Stationnement)

Le patrimoine arboré en Région bruxelloise est toujours menacé

Caricature

Voilà le constat fait en l’occurrence, par les Députées libérales Marion Lemesre et Jacqueline Rousseaux, qui défendaient ce mardi en Commission Environnement leur proposition de résolution relative à la protection et l’entretien du patrimoine arboré de la Région de Bruxelles-Capitale. « Nous ne demandons pas le classement des nombreux arbres remarquables qui bordent les voiries, mais qu’ils soient traités avec respect et que ce respect soit garanti par un texte légal » répètent-elles pour la énième fois, en cette fin de législature et alors que le Plan nature de la Ministre Huytebroeck n’est toujours pas connu.

Pour rappel, c’est un long combat que Marion Lemesre et Jacqueline Rousseaux mènent depuis 2006 au Parlement bruxellois. Ce texte fait écho aux diverses sagas de « l’Olivier qui n’aimait pas les arbres » : l’abatage massif d’arbres remarquables, souvent centenaires, comme les marronniers des avenues Churchill et  Louise, les hêtres de la Drève de Lorraine, les platanes de l’avenue du Port ou les peupliers de Watermael-Boitsfort. Il est documenté par les nombreuses auditions d’experts et de gestionnaires de terrain que les deux députées MR ont organisées au Parlement.

 A l’heure où la STIB envisage d’implanter ses trams 4000, qui nécessitent des quais de plus de 45 m de long de l’avenue Louise, le patrimoine arboré de notre Région est laissé sans aucune protection par le Gouvernement Olivier et en particulier par la Ministre de l’Environnement Huytebroeck.

Le rejet du texte par la majorité est révélateur de l’attitude du Gouvernement Olivier : la Ministre n’était même pas présente à la séance, « elle aurait au moins pu venir alimenter le débat en présentant certains aspects du Plan Nature qui répondraient à nos demandes quant à ce vrai problème de gestion et de protection » regrette Marion Lemesre.

La Députée Jacqueline Rousseaux a interpelé franchement les membres de la majorité en leur rappelant que vu l’absence de Plan Nature, certains éléments de cette proposition de résolution auraient encore pu être intégrés dans un débat clair et sain sur la protection de nos grands arbres, pour lesquels les Bruxellois se sont mobilisés à plusieurs reprises.

 Les représentants de la majorité se sont bornés à nous lire l’avenir dans les lignes de leurs propres mains en parlant du Plan Nature fantôme ou de l’effet d’annonce de la Ministre Huytebroeck de la plantation des 100.000 arbres (sans en révéler ni le planning ni surtout la budgétisation). On est donc supposés les croire sur parole…

 Le groupe MR prend acte que le Gouvernement de l’Olivier a refusé de prendre part à cette proposition de résolution et ne s’est délibérément pas associé à cette demande de protection et d’entretien de notre patrimoine arboré : c’est la cerise sur le gâteau d’une non-politique en termes de protection du patrimoine arboré, soutenue sur deux législatures par la Ministre Huytebroeck.

Comments are closed.