Député MR à Bruxelles
Echevin des Affaires économiques de la Ville de Bruxelles (Classes moyennes - Commerce - Emploi - Formation - Stationnement)

La Saga de "l'Olivier qui n'aime pas les arbres" continue à Bruxelles.

Leybeek 1

La saga de « l’Olivier qui n’aime pas les arbres » continue à Bruxelles dénonce Marion Lemesre, députée MR et dépositaire (avec sa collègue MR Jacqueline Rousseaux) depuis  septembre 2009, de la Proposition de Résolution relative à la protection et l’entretien du patrimoine arboré de la Région de Bruxelles-Capitale http://www.weblex.irisnet.be/data/crb%5Cdoc%5C2009%5C114924%5Cimages.pdf)

« Avertie hier matin par un riverain, je suis passée examiner un chantier « STIB » Boulevard du Souverain à Watermael-Boistfort, au niveau du parc du Leybeek (maison communale). Il s’agit de l’aménagement du terminus du 95 au bord du parc du Leybeek (une zone verte du PRAS) et un site à l’inventaire. Je n’ai jamais vu un travail aussi cochonné en 23 ans de vie parlementaire à Bruxelles, attentive à la tenue des chantiers impliquant le respect des espaces verts. »

En effet, huit arbres ont été massacrés au niveau des racines avec la coupe de toutes les grosses racines traçantes sur 360° ! C’est du jamais vu avec des mats racinaires de 80 cm de circonférence tranchés à la disqueuse ou coupés à la bêche de terrassier. Les photos ci-jointes sont édifiantes. Ces arbres sont irrémédiablement condamnés et ils tomberont immanquablement dans quelques années voire même quelques mois, faute de ne plus disposer d’un système d’ancrage suffisant… Malheureusement, le Gouvernement bruxellois et, en particulier son Ministre en charge de l’Environnement, dont on attend toujours la concrétisation du « Plan nature » va faire semblant de rien, tandis que sa collègue, responsable pour la STIB de ce chantier, va faire reboucher les trous (ici, le reste du ciment est visible dans les fosses) et tomber des nues lors de leur dépérissement ou plus grave, lors d’un accident comme au parc Léopold, avec des blessés. « La chute de cet arbre, par grand vent, était malheureusement inéluctable » rappelle Marion Lemesre « car il avait fait l’objet d’un traitement inacceptable en 2002. Des boues extraites de l’étang avaient été illégalement dispersées aux pieds de certains arbres dont celui-ci entrainant un rehaussement du niveau du sol et une asphyxie de ses racines. Ce traitement apparemment anodin détruit un arbre en une dizaine d’années … le compte y est ! » commente la députée libérale.

Marion LEMESRE souhaite que ce nouveau massacre des grands arbres bruxellois serve d’exemple à proscrire à jamais, tout en provoquant une réaction de l’ensemble des membres du gouvernement pour que cela ne puisse plus se reproduire en région bruxelloise; un gouvernement bruxellois dont la dénomination d’« Olivier » n’a jamais été aussi mal portée, conclut Marion Lemesre qui l’interpellera en urgence la semaine prochaine.

« J’en ai marre que tant d’imbécilités soient commises dans l’aménagement de l’espace public portant d’aussi graves atteintes durables à l’environnement : regardez la situation AVANT et APRES : les photos parlent d’elles-mêmes : combien de temps encore va-t-on tolérer tant d’incompétences dans des fonctions aussi vitales que le « poumon vert  » de notre Capitale ? »

Interpellée ce mercredi 21 mars, la Ministre de la Mobilité cdnv, répondant  à mon interpellation en Commission Infrastructure, aussi pour sa collègue écolo de l’environnement , particulièrement absente sur le sujet, a reconnu les faits et indiqué que des dispositions ont été prises pour réparer les dommages causés aux racines des arbres, par la pose de produits cicatrisants et d’engrais facilitant leur repousse; elle s’est aussi engagée à veiller à ce que des aires de chargement ne soient plus implantés aussi près de grands arbres … en attendant le « Plan nature  » de la ministre écolo de l’environnement sensé prévenir ce genre de situation !

 

Comments are closed.