Député MR à Bruxelles
Echevin des Affaires économiques de la Ville de Bruxelles (Classes moyennes - Commerce - Emploi - Formation - Stationnement)

Interdiction de la prostitution de rue dans le quartier Alhambra : le MR approuve et s'en réjouit mais s'inquiète de son déplacement vers d'autres quartiers de Bruxelles, dont en particulier l'avenue Louise.

P1010089

Au Conseil communal de ce lundi, le MR a voté le Règlement de lutte contre la prostitution présenté par le Bourgmestre et sa majorité sortante visant à l’interdire dans le quartier Alhambra.

Toutefois, le MR regrette que l’interdiction de la prostitution de rue, en ne la délimitant qu’à un périmètre restreint, donne un signal comme quoi elle serait tolérée partout sur le reste du territoire de la Ville de Bruxelles, dont en particulier sur  l’avenue Louise. Une artère qui connaît déjà une explosion du phénomène générant des nuisances importantes et une insécurité grandissante pour les habitants du quartier.

Le MR rappelle la nécessité d’une coordination régionale de la problématique et la mise en place d’une politique globale à l’instar de celle qu’a menée la Ville d’Anvers sous le vocable de « Stedelijk Overleg Prositutie » (STOP) et qui a interdit le proxénétisme hôtelier, ainsi que la prostitution de rue sur l’ensemble de son territoire avec en corollaire une offre de prostitution en vitrines réglementée et géographiquement délimitée (Villa Tinto).

En conclusion, ce petit bout de règlement d’interdiction de la prostitution de rue, délimité au quartier Alhambra, ne règle donc pas le problème sur l’ensemble du territoire, pas plus qu’il n’ose s’attaquer à ce qui attire la prostitution dans ce quartier précis, à savoir les deux hôtels de passe de la rue Van Gaver… « Ceux-là vont continuer à fonctionner sans être inquiétés par le Bourgmestre ! » dénonce Marion Lemesre, qui en appelle une nouvelle fois à leur fermeture immédiate et définitive.

Comments are closed.