Député MR à Bruxelles
Echevin des Affaires économiques de la Ville de Bruxelles (Classes moyennes - Commerce - Emploi - Formation - Stationnement)

Les périodes de campagne électorale sont des moments privilégiés d’attention voire  de vigilance pour le citoyen.  Ni dérisoires, ni méprisables, elles sont des  moments d’échanges et de rencontres, parfois de confrontations, essentiels à la vie démocratique.

Pour ma part, je les ai toujours vécues et plus encore cette fois-ci comme des moments de vérité.  Oser regarder les vrais problèmes de notre  pays, de notre ville, en face et y apporter les réponses politiques les plus adéquates; des réponses politiques essentielles au sens le plus noble de la Politique – qui est gestion de la Citée .  Adéquates et essentielles, car, si elles sont pensées et menées au départ d’une vraie participation citoyenne, ce sont elles qui pourront durablement réconcilier les citoyens avec la Politique.

 

 

 

Je vous invite donc sur cette « page » à une ballade dans mes «moments d’élections» qui, depuis 1981, ont, en quelque sorte, préparé le prochain scrutin communal du  dimanche 14 Octobre 2012 à la Ville de Bruxelles.

 

Au delà des photos d’affiches et des slogans, des cheveux qui s’allongent ou raccourcissent, des années et des modes qui passent et qui marquent, il me semble que, ces «clics»  remontant le temps,  dessinent, avant tout, une seule et même perspective, celle de  ma fidélité à la Ville de Bruxelles et aux Valeurs humanistes qui fondent le Libéralisme. Ces « clics » de mémoire  permettent  ceux d’aujourd’hui et de demain  en sachant que :

 

« La politique, comme la mer, est toujours recommencée. C’est qu’elle est un combat, et la seule paix possible. C’est le contraire de la guerre, répétons-le, et cela dit assez sa grandeur. C’est le contraire de l’état de nature, et cela dit assez sa nécessité. »

André Comte-Sponville